NOTRE ADN

Les musiciens et les chanteurs à l’époque des Psaumes avaient pour habitude de chanter en s’accompagnant d’un instrument (David, Asaph, Hémân, Yédoutoun, Etân…). Inspirés déjà par l’esprit, ils invitaient le peuple à célébrer et adorer Dieu, proclamaient les vérités  spirituelles et influençaient la société. A la lumière des 150 psaumes et d’autres livres bibliques, nous découvrons que le chant et la musique sont des catalyseurs non seulement pour célébrer et adorer Dieu mais aussi pour vivre un élan prophétique. Quelle richesse ! Quand on commence à louer Dieu par la musique en explorant toutes ses dimensions, on entre dans une réalité spirituelle puissante. Rappelons-nous cette anecdote retracée dans 2 Rois 3.15 dans laquelle Elisée demande un musicien pour l’accompagner afin qu’il prophétise. Bien souvent, nous sommes réducteurs dans notre approche de la louange et du coup, nous avons tendance à tourner en rond avec les mêmes chants et les mêmes manières de faire. C’est un peu comme si une brebis broutait toujours au même endroit sans se douter que près d’elle se trouvait de l’herbe verte bien grasse. Quel dommage ! Allons donc explorer de nouvelles contrées dans notre louange personnelle et dans l’église. Laissons-nous bousculer par le vent frais de l’Esprit !

« Tu rencontreras une confrérie de disciples des prophètes… Ils seront précédés de joueurs de luths, de tambourins, de flûtes et de lyres. Ils seront dans un état d’exaltation. Alors, l’Esprit de Dieu tombera sur toi et tu deviendras tout exalté comme eux et tu seras changé en un autre homme. » Sam 10.5-6 (C’est Samuel qui parle à Saül avant la révolution de la louange par David)

Les hommes et les femmes de louange sont appelés à irradier la vie de l’Esprit qui bout en eux. Permettez-moi de vous raconter ce que nous vivons depuis deux ou trois ans en région parisienne : les soirées Free Worship. Au travers de ces soirées qui rassemblent une fois par trimestre des chantres (conducteurs, chanteurs, musiciens, techniciens) des 4 coins de la région, nous explorons dans l’unité de nouveaux « champs » (cf. Osée 10.12). Il ne s’agit plus d’enchainer des chants mais de se mettre sous la fontaine divine et de vivre une louange plus spontanée. C’est incroyable ! Nos repères sont bousculés mais ça vaut le coup. Un élan prophétique simple et puissant peut prendre place car là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. Alors que dans nos églises nous passons notre temps à donner en respectant un cadre, voici enfin un espace de liberté pour recevoir sans être préoccupés par le regard d’autrui. Free Worship, tour à tour oasis et centre d’intercession, a pour terreau une louange collective profonde qui retourne aux sources. Prenez quelques instants pour relire le livre de Joël. Ce texte nous invite à revenir aux fondamentaux, il nous rappelle que Dieu a un amour passionné pour le pays et qu’il veut envoyer un vin nouveau et répandre son Esprit sur toute chair. Il suffit  d’un petit groupe de motivés pour que tout devienne possible. Chantres que nous sommes, soyons exaltés. A la clé, de nombreuses bénédictions découleront pour l’église et notre pays. Imaginez un peu… Et si plusieurs de ces feux s’allumaient en France ?  Quelles en seraient les conséquences ?